Christian DAVID

(Médaille d’or de la FFBB)

ASPTT NICE 1950-1978

ROQUEBRUNE 1979-1985

CAVIGAL NICE 1986-

Depuis ses plus jeunes années Christian est tombé dans la marmite "Basket" 🏀🏀 Il a fait toute sa carrière de joueur à l’ASPTT Nice, dont il est le meneur et meilleur scoreur pendant de nombreuses saisons.

La Salle Magnan en vibre encore …

Il est récompensé par quelques sélections en Equipe de France B, ainsi que par une sélection pour disputer en 1964 le Championnat du Monde des moins de 1m80 avec la sélection française dont il est le porte-drapeau et le plus petit sélectionné. Cette compétition organisée à Barcelone sera la seule et c’est bien dommage, car elle était éminemment spectaculaire.

asptt-70

En parallèle il débute, dès son retour de l’armée, sa carrière d’entraîneur avec les filles de l’ASPTT qui accéderont, avec lui aux manettes, au Championnat Fédéral 2 et joueront même, suite à une refonte des championnats, une saison au plus haut niveau. A cette époque-là, il s’occupe également de l’Ecole de Basket au Stade Wilson, puis sur les terrains Paul-Arène et Deporta.

asptt-1970-masc

Ensuite il prend en main les garçons, tout d’abord en tant qu’entraîneur-joueur puis simple entraîneur. Sous sa houlette le club accède par deux fois au haut niveau, la première avec une équipe du cru et toujours amateur où il joue encore, la deuxième (dans le début des années 70) les joueurs sont maintenant des semi-pros (ils ont tous un travail à plein temps en dehors du basket) et l’américain Larry Robertson et Mémé Onissah viennent renforcer les rangs de cette équipe dans une division 1 dont ils seront, malgré la relégation, deux des trois meilleurs marqueurs.

L’ASPTT ayant renoncé à avoir une équipe de haut-niveau contraire à ses statuts, il redevient entraîneur des Filles, avec en parallèle la prise en main de l’équipe Cadets de l’AS Monaco qui joue en Championnat Régional.

La période Roquebrunoise 

En 1979 c’est le grand virage : il s’occupe de Roquebrune qu’il amène en six saisons du Championnat Départemental à la Nationale 1 (plus haut niveau de l’époque), avec deux titres de champion de France (NF3-NF2) à la clef, dont le dernier contre Mirande, invaincu et que tout le monde pensait invincible d’autant plus que Roquebrune était privée de sa meilleure joueuse. Ce même Mirande d’Alain Jardel qui allait être l’équipe-phare française dans les saisons suivantes. 

 Retour à Nice au Cavigal 

COACH CHRISTIANEn 1986 le Cavigal, qui a été obligé de renoncer à la Nationale 1 faute de subventions suffisantes, fait appel à lui pour redémarrer en Nationale 3. Avec essentiellement des joueuses de la région il gravit les échelons un à un pour accéder à la Nationale 1B (second niveau de l’époque)

Lassé par les déplacements (trop nombreux à son goût), il décide alors, de se consacrer aux jeunes du Cavigal. Il s’occupera successivement des Espoirs (sans manager à l’extérieur), qui seront cette saison-là Championnes de France, puis des Minimes France avec là, à nouveau ces déplacements lointains…qu’il supporte de moins en moins.

Aussi, depuis une quinzaine d’années il s’occupe des Benjamines avec de nombreux titres de Champion de Ligue Côte d’Azur et PACA. 

De nombreux joueurs et joueuses ont débuté sous ses directives, plus souvent criées que …susurrées, et tous (ou presque, car personne ne fait jamais l’unanimité…) gardent de cette formation un bon souvenir, et certains devenus, à leur tour, entraîneurs disent qu’ils ont tout appris de lui.

Et il est toujours sur le pont. Après une saison 19/20 tronquée, il a décidé de ne pas rester sur ce sentiment d'inachevé et il garde les rênes.