mardi 31 mars 2020

Quelques lignes personnelles

Je suis d’un naturel assez casanier, et çà ne m’a jamais dérangé de ne pas mettre le nez dehors plusieurs jours.

Je travaillais sur mon ordi pour le Basket (programmation des rencontres du Cavi, saisie des stats des U13), pour mettre à jour mon blog, ou poster quelques nouvelles sur « Face de bouc », en plus de regarder mes séries policières favorites, les rencontres du Top 14 et les spectacles humoristiques (j’ai la chance d’avoir Comédie+ dans mon bouquet Orange) à la télé. Parmis ces derniers, mes préférés ce sont, bien évidemment, ceux des Chevaliers du Fiel et les comédies, en particulier les pièces d'Alil Vardar.

Malgré tout, pour combattre un peu cette habitude, qui avait comme principal défaut de ne pas me faire faire assez d’exercice journalier, j’avais pris la résolution de me rendre au resto (seule la plupart du temps) trois à quatre fois par semaine, et avec cette fréquence j’ai noué des relations amicales avec les patrons et les employés et j’étais à chaque fois fort bien reçue.

J’avais mes enseignes favorites et j’alternais entre elles : La Taverne Masséna – Le Félix Faure – Hippopotamus – L’Escalinada – Le Geppetto – Sentimi, faisaient partie de mon circuit selon mon envie du jour.

Tous les mercredis (jour d’entraînement des Benjamines à Leyrit) je déjeunais avec Christian à O’3 dont la responsable (Delphine) est devenue une de mes amies.

Ces derniers temps par souci d’économie (j’ai une toute petite retraite et ne veux pas trop piocher dans mes petites économies) j’avais un peu ralenti la fréquence de mes visites.

Depuis que j’ai adopté Toby je l’amenais avec moi comme je le faisais avec Titou avant qu’il éprouve des difficultés à se déplacer.

Ce qui faisait que, pratiquement tous les jours, je faisais une sortie et j’en profitais pour faire un peu de marche ce qui est conseillé quand on est diabétique (petit niveau de diabète, je précise). Mes itinéraires me permettaient de faire aussi un peu de lèche-vitrine en centre-ville ou dans le « Babazouc »

Donc, depuis que le confinement nous a été imposé par les autorités çà ne me gêne absolument pas, bien qu’il faille que je promène Toby trois fois par jour. Et je peux toujours profiter de mes programmes télé favoris (sauf le rugby).

Avec mes voisines, en plus des petits achats dans le quartier, on s’est entendu pour faire des courses solidaires : la semaine dernière c’était moi ce matin c’est le tour de Myriam.

Comme je suis une piètre cuisinière, certaines de mes amies me préparent de bons petits plats délicieux et les autres jours je me nourris de petits sandwichs (charcuterie ou viande) ou de pâtes dont je suis friande.

Pour compenser le temps que je passais pour le basket, je me suis remise à l’écriture.

Mon confinement dans un petit appartement peut-être, mais dont je suis la seule occupante n'est pas pénible, mais je plains les familles obligées de cohabiter à plusieurs dans un petit périmètre, ce doit être dur à supporter 🤔

Et voilà ma vie actuelle.

Posté par Dedee-de-Nice à 12:12:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


jeudi 19 mars 2020

Confinement : restez à la maison

Bon, en ce moment je n'ai pas grand chose à raconter : plus de restos, plus de salles de spectacles, plus de salles de sports, plus de résultats du Cavi à compiler, plus de rencontres à commenter... bref je m'ennuies un peu. Heureusement j'ai quelques sorties près de chez moi pour promener Toby ou aller chez le boulanger ou le charcutier. 

toby-1

Je n'ai pas été saisie par l'hystérie quasi collective de faire des provisions de malade, juste quelques courses pour l'immédiat. Je n'ai pratiquement plus de beurre, car à mon dernier passage dans un supermarché le rayon était vide. Il ne restait que de la margarine... ce qui tend d'ailleurs, à prouver que la mode végan n'est pas aussi importante que ce qu'ils en disent.

Posté par Dedee-de-Nice à 14:50:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]