mardi 12 mai 2020

Réflexions...

"La France est un paradis, dont les habitants pensent vivre en enfer" Cette courte phrase issue d'un livre montre bien la complexité de la mentalité française. Nous sommes toujours mécontents de tout et souvent même de rien, nous voyons toujours le verre à moitié vide quand la plupart des habitants des pays voisins voient le verre à moitié plein.On n'est jamais content de la manière dont on est traité par rapport à son voisin.

Au lieu d'être satisfait de notre sort par rapport à d'autres personnes beaucoup plus défavorisées, on envie ceux qui sont au dessus de nous. On attend tout des autorités sans jamais leur en être reconnaissant.

LEVRES-FRANCE

Bref, on est Français, râleur impénitent et continuel. 

Pourtant un sourire en bleu, blanc, rouge est si agréable. 

Posté par Dedee-de-Nice à 06:00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


jeudi 30 avril 2020

Pour les Niçois...

mai

Chantons tous ensemble Nissa La Bella depuis nos fenêtres vendredi à 11h !

Cette année, respect du confinement oblige, la traditionnelle Fête des Mai se célèbrera à la maison !
Dès vendredi, rendez-vous sur les réseaux sociaux de la Ville pour fêter les Mais à la maison et pour découvrir un programme exceptionnel pour profiter de ce grand rendez-vous annuel malgré le contexte particulier.
Pour lancer les festivités, c'est à vos fenêtres que nous vous donnons rendez-vous en entonnant, tous ensemble, notre hymne niçois « Nissa La Bella »
Si vous avez besoin de réviser les paroles ou curieux de les apprendre, retrouvez-les ci-dessous :
Nissa la bella, par Menica Rondelly :
Viva, viva, Nissa la Bella
Premier couplet
O la miéu bella Nissa
Regina de li flou
Li tiéu vielhi taulissa
Iéu canterai toujou.
Canterai li mountagna
Lou tiéu tant ric decor
Li tiéu verdi campagna
Lou tiéu gran soulèu d’or
Refrain
Toujou iéu canterai
Souta li tiéu tounellla
La tiéu mar d’azur
Lou tiéu cièl pur
E toujou criderai
En la miéu ritournella
Viva, viva, Nissa la Bella
Deuxième couplet
Canti la capelina
La rosa e lou lilà
Lou Pouòrt e la Marina
Paioun, Mascouinà !
Canti la soufieta
Doun naisson li cansoun
Lou fus, la coulougneta
La miéu bella Nanoun
Troisième couplet
Canti li nouòstri glòria
L’antic e bèu calèn
Dóu dounjoun li vitòria
L’óudou dóu tiéu printemp !
Canti lou vielh Sincaire
Lou tiéu blanc drapèu
Pi lou brès de ma maire
Dóu mounde lou plus bèu

Posté par Dedee-de-Nice à 07:35:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Les dangers d'Internet

Les réseaux sociaux sont un moyen formidable de communication, mais, gros bémol, ils permettent, également, de diffuser de nombreuses contre-vérités qui ensuite vont se propager par le biais d'internautes qui sans même vérifier une seule seconde de la véracité du contenu, sans même réfléchir sur la portée négative de leur action vont partager... et ainsi de suite !!! De quoi renforcer les thèses complotistes en tous genres.

internet

Ensuite, Internet est une grosse source de dépense d'énergie et de pollution. Bon, en même temps, en publiant je rejette du CO2 dans l'atmosphère, mais si çà peut conduire les gens à plus de responsabilité ce serait bien, mais c'est, hélas, un voeu pieux... Mais, selon la formule consacrée, je dis çà, je dis rien.

Posté par Dedee-de-Nice à 06:56:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 18 avril 2020

Info importante pour les Niçois

masques

Posté par Dedee-de-Nice à 11:23:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 12 avril 2020

À lire absolument..

... l'intéressant billet hebdomadaire de Roselyne Bachelot sur nice-matin.

SIGNE ROSELYNE

Posté par Dedee-de-Nice à 10:59:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


jeudi 9 avril 2020

Grrrrrrrr 😡🤮

S'il y avait une justice immanente ce sont ces "sous-merde" qui devraient être infectés et pas ces pauvres gens qui ne demandaient qu'à vivre en paix.

Quand je pense que ce sont des azuréens qui agissent de la sorte, j'ai honte.

love-nice

Posté par Dedee-de-Nice à 11:26:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 8 avril 2020

Attention aux fausses rumeurs

attention

Il faut éviter de prendre pour argent comptant et de partager tout ce qu'on trouve sur les réseaux sociaux, car une bonne partie de ces publications sont fausses.

Et le fait de les partager sans même les avoir un tant soit peu vérifiées, fait croître les fausses rumeurs et naître des thèses de complotisme les plus diverses et FAUSSES.

fakenews

Posté par Dedee-de-Nice à 10:47:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Une chronique intéressante 👌

2020-04-08-erito

Pour tous ceux qui se prennent pour des sommités en mèdecine biologique ou en bonne manière de gouverner, pour ceux qui croient au complot dès qu'une annonce est faite, relisez ce billet paru dans nice-matin d'aujourd'hui... J'espère qu'il remettra en place certaines idées.

Posté par Dedee-de-Nice à 10:31:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 7 avril 2020

Un peu de logique

covid19

Je ne suis ni docteur, ni biologiste, ni quelqu'un ayant une autorité quelconque, mais je pense que si, dès le début de l'épidémie, nos gouvernants nous avaient dit :

"Portez un masque... mais malheureusement il n'y en a pas" que serait-il advenu ?

Une panique générale, des agressions multiples pour se procurer ces masques aux dépens des personnels soignants, des pompiers. Notre pays aurait été à feu et à sang.

Donc, je pense qu'à ce moment-là il a été vital de ne rien dire. Ce n'est que mon avis personnel, mais je le partage. Arrêtons de crier au complot !!!

Maintenant, qu'on commence à recevoir des masques et que des entreprises en fabriquent de manière artisanale, la situation est, bien évidemment, devenue très différente et donc les discours ont évolués, bientôt la majorité des habitants pourra se procurer un masque.

Il ne faut, malgré tout, pas oublier les consignes de prudence tels que lavages fréquents des mains, se tenir à bonne distance les uns des autres, respecter le confinement. On voit encore trop souvent des groupes (de jeunes la plupart du temps) se promener, se regrouper pour discuter et (ou) pour boire sans prendre de précautions.

Respectons les règles, même si elles nous coûtent...

Ce n'est qu'au prix d'un effort collectif qu'on réussira à endiguer cette épidémie.

Posté par Dedee-de-Nice à 10:24:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 31 mars 2020

Quelques lignes personnelles

Je suis d’un naturel assez casanier, et çà ne m’a jamais dérangé de ne pas mettre le nez dehors plusieurs jours.

Je travaillais sur mon ordi pour le Basket (programmation des rencontres du Cavi, saisie des stats des U13), pour mettre à jour mon blog, ou poster quelques nouvelles sur « Face de bouc », en plus de regarder mes séries policières favorites, les rencontres du Top 14 et les spectacles humoristiques (j’ai la chance d’avoir Comédie+ dans mon bouquet Orange) à la télé. Parmis ces derniers, mes préférés ce sont, bien évidemment, ceux des Chevaliers du Fiel et les comédies, en particulier les pièces d'Alil Vardar.

Malgré tout, pour combattre un peu cette habitude, qui avait comme principal défaut de ne pas me faire faire assez d’exercice journalier, j’avais pris la résolution de me rendre au resto (seule la plupart du temps) trois à quatre fois par semaine, et avec cette fréquence j’ai noué des relations amicales avec les patrons et les employés et j’étais à chaque fois fort bien reçue.

J’avais mes enseignes favorites et j’alternais entre elles : La Taverne Masséna – Le Félix Faure – Hippopotamus – L’Escalinada – Le Geppetto – Sentimi, faisaient partie de mon circuit selon mon envie du jour.

Tous les mercredis (jour d’entraînement des Benjamines à Leyrit) je déjeunais avec Christian à O’3 dont la responsable (Delphine) est devenue une de mes amies.

Ces derniers temps par souci d’économie (j’ai une toute petite retraite et ne veux pas trop piocher dans mes petites économies) j’avais un peu ralenti la fréquence de mes visites.

Depuis que j’ai adopté Toby je l’amenais avec moi comme je le faisais avec Titou avant qu’il éprouve des difficultés à se déplacer.

Ce qui faisait que, pratiquement tous les jours, je faisais une sortie et j’en profitais pour faire un peu de marche ce qui est conseillé quand on est diabétique (petit niveau de diabète, je précise). Mes itinéraires me permettaient de faire aussi un peu de lèche-vitrine en centre-ville ou dans le « Babazouc »

Donc, depuis que le confinement nous a été imposé par les autorités çà ne me gêne absolument pas, bien qu’il faille que je promène Toby trois fois par jour. Et je peux toujours profiter de mes programmes télé favoris (sauf le rugby).

Avec mes voisines, en plus des petits achats dans le quartier, on s’est entendu pour faire des courses solidaires : la semaine dernière c’était moi ce matin c’est le tour de Myriam.

Comme je suis une piètre cuisinière, certaines de mes amies me préparent de bons petits plats délicieux et les autres jours je me nourris de petits sandwichs (charcuterie ou viande) ou de pâtes dont je suis friande.

Pour compenser le temps que je passais pour le basket, je me suis remise à l’écriture.

Mon confinement dans un petit appartement peut-être, mais dont je suis la seule occupante n'est pas pénible, mais je plains les familles obligées de cohabiter à plusieurs dans un petit périmètre, ce doit être dur à supporter 🤔

Et voilà ma vie actuelle.

Posté par Dedee-de-Nice à 12:12:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]